La Maison de la Bio prend son envol

24 juin 2021 - Erwan Le Fur

Les six principales organisations de la bio spécialisée viennent d’annoncer le lancement de la Maison de la bio. Ce nouvel outil de lobbying vise à structurer le discours des spécialistes afin de pérenniser un modèle fortement déstabilisé par les décisions politiques récentes.

 

Etaient entre autres présents lors de la présentation de la Maison de la Bio aux acteurs du secteur le 21 juin dernier (de gauche à droite) : Didier Perréol, président du Synabio, Philippe Larratte, vice-président et trésorier du Synadiet, Mathieu Lancry, président de Forébio, Xavier Travers, trésorier du Synadis Bio et Lucie Tamet, déléguée générale de la Maison de la Bio.

Ce n’est désormais plus un bruit qui court. Un collectif composé de six organisations du secteur de la bio spécialisée (Cosmébio, Forebio, Fédération Natexbio, le Synabio, le Synadiet et le Synadadis bio) a annoncé lundi 21 juin la naissance de la Maison de la bio.

Vers un discours plus structuré

Cette initiative vise à structurer la voix d’une bio « exigeante et ouverte » afin de défendre la filière dans un contexte de fortes turbulences pour les acteurs spécialisés. HVE, affichage environnemental, agriculture raisonnée, réforme de la Pac… les derniers coups de boutoirs contre la bio spécialisée ont fini de convaincre les promoteurs de cette initiative de la nécessité de rassembler leurs forces.
« Il est essentiel qu’on puisse parler d’une seule et même voix à nos interlocuteurs que sont les médias ou encore les institutions », estime Didier Perréol, président du Synabio. La Maison de la Bio entend s’appuyer sur l’expertise de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab) afin « d’étayer scientifiquement les apports de la bio ou encore répondre à des interrogations ponctuelles permettant de nous guider sur les postures et les voies à emprunter ».

La volonté de reprendre la main

« On a trop longtemps été sur la défensive », pointe Pierrick de Ronne, président de Natexbio et du réseau de magasins Biocoop. « On doit désormais adopter un discours plus offensif et pas seulement attendre le couperet des décisions prises par les pouvoirs publics, l’Union européenne notamment. Il faut construire un discours et on a de la matière ». Un discours qu’on imagine d’autant plus audible qu’il correspond pleinement aux attentes sociétales exprimées à longueur de sondages par les consommateurs et les citoyens.
Pour annoncer ce lancement, les promoteurs de la Maison de la Bio ont choisi de réunir un parterre d’acteurs locaux de la bio spécialisée (Initiative Bio Bretagne, Interbio Pays-de-la-Loire, Cluster Bio, etc.) ou encore des représentants de différents labels du commerce équitable et de la Fédération nationale pour l’Agriculture biologique. Avec l’objectif affiché de mobiliser les bonnes volontés. « Ensemble on est plus forts », résume Pierrick de Ronne.

Lancement officiel en octobre
« La Maison de la Bio, explique-t-il, est un lieu d’échanges, de concertation et de communication, ouvert à d’autres structures régionales ou nationales dans tous les domaines de la bio, dans l’alimentaire, les cosmétiques, les produits de santé et d’autres filières qui valorisent la démarche bio. De l’amont à l’aval et de la cuisine à la salle de bain, l’idée c’est de faire corps ensemble afin de pérenniser cet écosystème qu’on a construit depuis la création du label AB ».
Le lancement de la Maison de la Bio sera officiellement annoncé au mois d’octobre dans le cadre du salon Natexpo avec la présentation d’une vaste étude prospective sur la bio. Rendez-vous le dimanche 24 octobre et le mardi suivant de 12h00 à 13h00 sur le stand de Natexbio !