E-commerce

Satoriz se lance dans le click & collect

4 mai 2020 - Léa Lesurf

L’enseigne savoyarde a équipé fin avril trois de ses magasins d’un service de click & collect. Cette plateforme digitale, développée par Aventure Bio, permet à Satoriz de répondre à la forte demande des consommateurs sur la vente en ligne.

 

A l’instar de ceux de naturéO et de Biomonde, le site de Satoriz propose des ventes par univers de produits. Les commandes passées avant 10h sont disponibles le jour même. Le magasin de Comboire en Isère (notre photo) est l'un des trois premiers de l'enseigne à inaugurer le service.


Le déploiement du click & collect se poursuit dans les réseaux spécialisés. Cette semaine, c’est au tour de Satoriz de mettre en place ce service. L’enseigne indépendante savoyarde vient d’équiper trois magasins sur la quarantaine que compte le réseau. A savoir ceux situés à Thoiry (01), Les Bouchardes (71) et Comboire (38). D’autres points de vente devraient suivre dans les prochains jours.

Commandes disponibles le jour même ou le lendemain

Comme ses confrères de naturéO, Biomonde ou encore La Vie Saine, Satoriz s’est appuyé sur la solution proposée depuis fin mars par Aventure Bio. La vente en ligne se base sur un découpage simple des marchés alimentaires et non alimentaires, selon 13 univers distincts de produits. Les commandes passées avant 10h sont disponibles dans la journée, suite à la réception d’un mail ou d’un SMS. Celles passées après 10h sont reportées au lendemain.

Des ventes en hausse de 81 % sur le drive en France

Pour les enseignes spécialisées du bio, comme pour les généralistes, la vente en ligne est devenue un circuit incontournable depuis le début de la crise sanitaire. D’après les chiffres du panéliste Biotopia, près d’un client de magasins spécialisés sur cinq a reporté ses achats en drive durant cette période. Plus de 13 % se sont tournés vers les sites spécialisés tels qu’Aurore Market, Greenweez ou encore La Fourche. De manière générale, le chiffre d’affaires du drive a progressé de 81 % durant la sixième semaine de confinement en France, selon les dernières données de Nielsen.