Rachat

Bio c’ Bon en passe d’être repris par la famille Zouari

25 juin 2020 - Léa Lesurf

Moins d’un an après le rachat du groupe de surgelés Picard, la famille Zouari s’apprête à mettre la main sur Bio c’Bon. Les deux parties prenantes ont annoncé ce mercredi 24 juin être entrées en négociations exclusives.

Fondé en 2008 par Thierry Brissaud, Bio c’ Bon compte 1 500 employés et 158 magasins en propre (dont 121 en France), pour un chiffre d’affaires d’environ 175 millions d’euros en 2018. Sur la photo, l’un des cinq magasins Bio c’Bon du centre-ville de Toulouse (31).

Le groupe Zouari a annoncé le 24 juin qu’il était entré en négociations exclusives avec les actionnaires du groupe Bio c’ Bon pour une prise de participation majoritaire. L’offre, dont le montant n’a pas été dévoilé, est pour le moment « soumise à la satisfaction d’un certain nombre de conditions dont l’approbation de l’Autorité de la concurrence », indique le communiqué.

Pour la famille Zouari, partenaire historique et franchisé du groupe Casino, ce rachat intervient neuf mois seulement après la reprise de Picard. Pour rappel, son PDG, Moez Zouari, avait acquis, pour la somme de 156 millions d’euros, 43 % du capital de l’enseigne de surgelés en octobre dernier.

Un nouvel élan pour Bio c’ Bon

Cette nouvelle acquisition est l’opportunité, pour le groupe Zouari, de continuer à diversifier ses activités dans la distribution spécialisée. Avec ses 158 magasins en propre (dont 121 en France) et un chiffre d’affaires d’environ 175 millions d’euros en 2018, Bio c’ Bon « est au croisement de deux tendances de fond du commerce alimentaire en France : le besoin de proximité et une demande de qualité toujours plus forte des Français pour leur alimentation », affirme Moez Zouari.

Dans un contexte ultra-concurrentiel, Bio c’ Bon se montre également très enthousiaste. Son président, Thierry Chouraqui, voit dans cette prise de participation l’opportunité de donner « un nouvel élan et une nouvelle dynamique » à son enseigne.