Bio c’ Bon renaît de ses cendres

14 mai 2021 - Léa Lesurf

Circuits Bio s’est rendu dans le Bio C Bon de la rue Lecourbe à Paris, un des magasins historique de l’enseigne racheté en novembre dernier par Carrefour et sa filiale So.Bio. L’occasion de découvrir les nouveaux aménagements en magasin et les intentions de l’enseigne en matière d’assortiment ou encore de politique tarifaire. Reportage.

 

Bio c bon

  • Un programme de fidélité simplifié – Bio c’Bon adopte le même programme de fidélité que So.Bio. Pas besoin de capitaliser pour accéder à une remise, le client peut bénéficier d’une réduction, entre 2 % et 4 %, chaque mois en fonction de ce qu’il a dépensé le mois précédent. Autre service, la livraison à domicile gratuite à partir de 120 euros d’achats.

  • Aux petits soins des parisiens – Actuellement au fond du magasin, l’espace bien-être va déménager à l’entrée, à proximité des rayons frais. Emmanuel, naturopathe de formation, délivre ses conseils cinq jours par semaine. 40 % des magasins de l’enseigne disposent aujourd’hui d’un tel service.

  • Des tarifs compétitifs – La stratégie tarifaire de l’enseigne s’illustre via la « Sélection Bio c’Bon », laquelle regroupe 130 références de grandes marques à prix réduits. Exemple avec ce pur jus d’orange signé Bonneterre à 2,40 € le litre, le lait demi-écrémé Grandeur Nature à 0,99 € le litre ou encore la fontaine de 3 litres d’eau minérale Montcalm à 1,50 €.

  • Lumière sur les fruits & légumes – Positionné devant les baies vitrées de la rue Lecourbe, le rayon fruits et légumes va être prochainement déplacé au niveau de l’espace traiteur, également à l’entrée du magasin. L’enseigne veut développer la part du local sur les fruits et légumes en nouant des partenariats avec des producteurs d’Ile-de-France.

  • Un espace frais très large – L’espace frais libre-service est particulièrement développé avec au total une vingtaine de frigidaires dédiés. A date, cette offre représente 20 % du chiffre d’affaires de l’alimentaire.

  • La tradition a du bon – Le Bio c’ Bon de la rue Lecourbe est l’un des rares magasins de l’enseigne à disposer d’un espace traiteur traditionnel, avec une fromagerie et une boulangerie. Il sera bientôt agrémenté d’un coin snacking avec des chaises hautes et un comptoir, donnant sur la rue. Un véritable plus pour ce concept urbain.

  • Vers un mur de vrac – Le rayon vrac doit être entièrement réaménagé pour accueillir 170 références alignées sur un mur. Bio c’ Bon mise ici sur quelques produits d’appel à l’instar des amandes décortiquées à seulement 16,70 € le kg. Benoît Soury juge pour le moment « insuffisamment rentable » d’investir le champ du vrac au rayon de l’entretien. Il ne croit pas non plus aux distributeurs d’eau dont le modèle est loin d’être vertueux, selon lui.

  • Zoom sur le travail de relocalisation – Benoît Soury tient ici à montrer le travail de sourcing réalisé par ses équipes. La graine de courge, d’ordinaire importée d’Autriche comme ici sur la photo, passera fin juin sur une origine 100 % France grâce à un partenariat noué avec un producteur du Limousin. Idem pour la graine de chia, importée du Paraguay, qui va bientôt basculer sur une origine sud-ouest.

En mars dernier, l’ensemble des 107 magasins de l’enseigne rachetée en novembre 2020 par Carrefour et sa filiale So.Bio ont rouvert après plusieurs mois de rénovation. L’occasion pour Circuits Bio de faire la visite d’un des points de vente historiques de la chaîne, situé au 24 rue Lecourbe dans le 15ème arrondissement de Paris, en compagnie du patron du Marché bio de Carrefour, Benoît Soury et du responsable adjoint du magasin, Jérémy Roussier.

Encore en phase d’aménagement lors de notre passage, ce magasin, d’une surface de 580 m², est le seul de cette dimension à être resté sous enseigne Bio c’ Bon. Les autres grands formats, supérieurs à 300 m2, étant passés sous la bannière So.Bio. Sa taille conséquente en plein cœur de la capitale lui permet d’offrir de nombreux services comme par exemple un rayon traditionnel comprenant une offre traiteur, fromagerie et charcuterie à la coupe, un coin snacking à l’entrée et un espace bien-être piloté par un naturopathe. Service et proximité : deux marqueurs forts du nouveau positionnement de l’enseigne, laquelle entend aussi proposer des tarifs accessibles.