Données Nielsen

Déconfinement : + 23 % sur les ventes d’alcools

27 mai 2020 - Léa Lesurf

La semaine du 11 au 17 mai a été marquée par un fort regain des ventes d’alcools, en hausse de 23 %. Pour le reste, les Français ont conservé les mêmes habitudes alimentaires que durant le confinement, avec une forte appétence pour les produits surgelés et d’épicerie. Le point avec les données Nielsen.

Pour leurs retrouvailles, les Français sont loin d’avoir perdu le sens de la fête. La levée des restrictions le 11 mai a marqué le retour à la croissance pour les ventes alcools après une longue période de disette. Selon Nielsen, les spiritueux, bières et consorts ont enregistré des sorties en hausse de 23 % du 11 au 17 mai 2020 par rapport à la même semaine l’année précédente. Un pic qui marque une rupture avec le contexte plutôt morose du rayon durant les deux mois du confinement, où les ventes d’alcools ont reculé de 4 %.

Avec près de 45 millions d’euros réalisés en grande distribution, le samedi 9 mai a été la meilleure journée de ventes au rayon alcool depuis la mi-mars par rapport à la moyenne des samedis du confinement, selon Nielsen. Sur cette seule journée, les bières ont vu leurs sorties progresser de 30 % et les mousseux de 32 %. La palme revient au champagne avec des ventes en hausse de 74 % alors qu’elles ont chuté de 50 % du 16 mars au 10 mai.

Les surgelés toujours plébiscités

Parmi les autres catégories, les produits surgelés sucrés et salés ont continué de surperformer durant la première semaine de post-confinement, selon Nielsen (+ 31 % et + 18 % respectivement). Cette même semaine, les dépenses alimentaires ont augmenté, toutes catégories confondues, de 9 % par rapport à la même période l’an passé.

L’épicerie salée (+ 13 %) et le rayon frais (+ 9 %) affichent également de belles progressions, avec des pics toujours importants sur les ingrédients de cuisine ou de pâtisserie, dont la farine (+ 35 %). « Tant que le télétravail restera largement répandu, que de nombreux enfants seront toujours à la maison, que les restaurants seront fermés…, ces tendances resteront marquées », analyse le panéliste.

A l’inverse, les ventes au rayon hygiène beauté et boissons sans alcool sont en retrait (- 3 % pour ces deux catégories pendant la première semaine de liberté des Français). Rappelons que la période de confinement a vu les sorties plonger de 14 % pour l’hygiène beauté et de 6 % pour les boissons sans alcool.