Confinement : 26 % des foyers ont fait leurs courses en ligne

2 juin 2020 - Erwan Le Fur

La période de confinement a vu progresser de façon importante le recours à la vente en ligne dans la grande distribution. Selon les plus récentes données du panéliste Nielsen, l’engouement des Français ne semble pas s’atténuer depuis qu’ils ont retrouvé leur (relative) liberté de mouvements.

 

La vente en ligne a battu des records durant le confinement, selon les derniers chiffres de Nielsen dévoilés le 28 mai en partenariat avec la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). « En un mois, pointe le panéliste, 26 % des foyers ont acheté de l’alimentaire en ligne, avec des adeptes supplémentaires que le circuit a attirés... voire conquis ».

La progression des ventes via ce canal s’est emballée dès les semaines 9 et 10 (du 24 février au 8 mars). La semaine précédant l’entrée en confinement, il a généré un chiffre d’affaires en grande distribution de 63 % supérieur à ce qu’il a été sur la même période en 2019.

 

Click & collect, drive, livraison à domicile… la vente en ligne a par la suite enregistré « des taux de croissance jamais vus lors des huit semaines de confinement, observe Nielsen. L’e-commerce qui représentait 5,7 % des ventes en 2019, a même dépassé certaines semaines ​les 10 points de part de marché​ sur la grande consommation ». L’achat dématérialisé a séduit près de 2,5 millions de consommateurs supplémentaires durant cette période qui a vu le nombre d’adeptes passer de 5 à 7,4 millions entre avril 2019 et avril 2020.

Pour Nielsen, « les achats en ligne ont été pratiqués par une nouvelle clientèle en quête de distanciation physique, privilégiant les circuits limitant les déplacements pour minimiser les contacts avec autrui et les risques de contamination. Les foyers retraités notamment, sont largement sur-représentés parmi ces nouveaux utilisateurs ». La sortie de confinement n’a semble-t-il pas affecté l’engouement des Français : du 11 au 17 mai, les ventes via les outils digitaux des grandes enseignes ont affiché une croissance de 66 %. Ce taux était de 55 % la semaine suivante.